arrow-topblue-arrowcontact-uscrosseyefacbeooklinkedinmailmicronextplayplusprevroll-eyerollstudiometatel-orangeteltwitter
Paris&Co en français  Paris&Co in english
Menu Fermer

Start-up : participez à la transformation numérique des ressources humaines de la Ville de Paris

21.03.2017

Avec 55 000 agents sur plus de 300 métiers différents, la Ville de Paris, employeur public au double statut de Commune et de Département est confrontée à des enjeux majeurs : hausse des besoins de service public, contraintes budgétaires, déséquilibre de la pyramide des âges, allongement des carrières des agents... Pour relever ces défis, la Mairie se tourne vers le numérique et de nouveaux outils, pour lui permettre d’apporter plus d’efficacité et de qualité dans le service public aux usagers, mais aussi pour améliorer les conditions de travail et les carrières des agents.

La Ville de Paris invite les start-up des ressources humaines à venir présenter leurs solutions innovantes aux professionnels des RH issus de collectivités, de l’Etat,  d’entreprises publiques et de grands groupes privés, à l'occasion de la soirée HRTech le 21 avril 2017 à l’Hôtel de Ville. Une douzaine de start-up sera retenue pour pitcher et exposer.

 

Jeudi 16 mars 2017 à l’occasion du Hacking de l’Hôtel de Ville, Emmanuel Grégoire, adjoint à la Maire de Paris en charge des ressources humaines, des services publics et de la modernisation de l’administration, et Jean-Baptiste Nicolas, directeur des ressources humaines de la Mairie de Paris, ont livré leur démarche d’innovation et notamment d’intégration du numérique dans les RH et le service public devant près d’une centaine d’entrepreneurs.

Le numérique est un levier pour simplifier les processus et réduire les coûts, cette démarche vertueuse permet à la Ville de Paris de développer de nouveaux services pour les usagers comme pour ses agents. La transformation est engagée dans de nombreux domaines RH, tels que la formation (elearning), le recrutement et l’évaluation, la prévention des risques, mais aussi le compte agent et la gestion des élections professionnelles.

L'opportunité de mettre en place un management collaboratif et participatif

Le design de services de politiques publiques est un enjeu fort et le déploiement d’outils collaboratifs permet de co-construire des services plus efficaces, en impliquant les agents. Cette démarche permet également de lutter contre la fracture numérique au sein même de l’administration en acculturant les populations. Pour les innovateurs, la Ville a notamment mis en place des dispositifs pour stimuler l’esprit d’initiative individuelle, comme le programme « start-up de Ville », ou encore la démarche « Paris Simple » qui a permis de recueillir près de 250 propositions pour améliorer le fonctionnement interne en remettant en question un certain nombre de normes accumulées devenues obsolètes au fil des années, pour les usagers comme pour les agents.

L’exploitation de la data : un moyen pour mettre la donnée au service des RH

Les réflexions menées sur l’algorithmie prédictive sont destinées à mieux anticiper les problèmes, par exemple détecter les signaux faibles de l’inaptitude, ou encore pour délivrer aux agents l’information pertinente sur l’évolution de leur carrière. Mais le numérique et la data science permettent également la modernisation de la gestion de la relation avec les usagers (GRU, le CRM des politiques publiques), et la Ville de Paris est particulièrement active dans ce domaine, au travers du Budget Participatif, ou encore de l’appli «DansMaRue», qui permet aux Parisiens de signaler des anomalies constatées dans l’espace public.

L'enjeu n’est plus de démontrer mais d’accompagner le changement

Pour la Direction des Ressources Humaines de la Mairie de Paris, la transformation numérique est acquise, il s'agit désormais d'accompagner le changement en matière d’élaboration des processus. Côté prospective, la Ville s’interroge déjà sur ce que seront ses métiers dans 10 ans à 25 ans. Comment va évoluer la participation citoyenne, qui prend une place croissante dans les services de la Ville ? Quel va être l’impact de la robotique, et comment l’automatisation va aider à réduire la pénibilité de certains métiers, permettre de prévenir les troubles musculo squelettiques et améliorer la qualité de vie au travail dans des métiers tels que l’entretien des espaces (public, intérieur, bâtiments..) ou encore des métiers de surveillance, où les questions de sécurité sont importantes.